Partir en amoureux, encore un plan foireux !

Selon Expedia.fr, une majorité de couples s’engueulent en voyage, entre ciel gris et dîner raté.
 

Par MARIE-JOËLLE GROS www.liberation.fr

«Mais c’est toi qu’as voulu planter la tente dans ce camping pourri, y a même pas l’eau chaude, ça pue les égouts, pis il flotte tous les jours !» Scène de la vie ordinaire en vacances ? Hélas, oui. Chiffres à l’appui, Expedia.fr, l’un des grands du voyage en ligne, ose enfin révéler une triste réalité maintenant que tout le monde est rentré : les vacances ne ramènent pas forcément la paix dans les ménages, loin de là. Avant même d’arriver sur la zone paradisiaque de leur villégiature, 53 % des couples sondés commencent à se fritter, 19 % «s’échauffant» pendant le trajet. La voiture est source de stress maximal. Suivie par le bus, l’avion et enfin le train.

 Un tel sondage, c’est très décomplexant. Fini le mythe des congés payés qui apaisent les esprits et dopent la libido, les amants se roulant nus dans l’écume des vagues. La vérité, c’est que les prétextes à engueulades sont légion. A quels propos ? Tous, et surtout les plus idiots. Ainsi, 27 % des personnes interrogées se fâchent parce qu’elles ne sont jamais d’accord sur le lieu où dîner ; 31 % sur les qualités de l’hébergement ; 15 % parce qu’elles craignent d’exploser le budget vacances et 7,5 % parce qu’elles estiment que leur conjoint dépense trop.

L’argent comme source d’embrouilles inépuisable, ce n’est pas un scoop. Plus confondant : 34 % des couples se crêpent le chignon parce que celui qui conduit refuse de demander sa route aux locaux, préférant perdre deux heures en «raccourcis» douteux plutôt que d’admettre qu’il n’a pas le sens de l’orientation… Encore plus malin, 21 % s’engueulent à cause de la météo, et 17 % parce que la destination retenue par l’un n’est pas celle que l’autre aurait choisie. Enfin, 12 % parviennent à s’étriper parce qu’ils ne sont pas d’accord sur l’activité à choisir : pédalo ou catamaran ?

Tout cela ne fait pas la gloire des couples, c’est certain. Mais ce genre de disputes ne leur est pas réservé. Partir entre copains peut aussi virer au vinaigre. Cependant, 84 % des sondés estiment qu’une bonne engueulade entre potes en vacances fait partie du rituel estival et permet de faire quelques mises au point indispensables. Si 20 % s’en amusent et 35 % y voient l’occasion d’une réconciliation, 7 % ne surmontent pas l’épreuve et torpillent définitivement leur relation. Vivement l’hiver....

Réaction trouvée "On the Web" !

Vous êtes surement tous au courant que l'humain de base à besoin d'exutoires, histoire de relâcher la pression régulièrement et ainsi réduire son taux de caféine et le risque de balancer ses collègues de bureau ou ses camarades de classe par la fenêtre du 4ème. Ca peut-être un sport, un art, ou tout simplement un bon cri qui déchire les tympans et libère les poumons.

Tout ça pour en arriver à une étude menée récemment aux Etats-Unis qui, par des suivis sur quasiment 200 couples, prouve que les couples ayant des disputes vivent plus longtemps que ceux qui ne s'engueulent jamais. Par "vivent plus longtemps" c'est vraiment au sens physique du terme, les disputes sont propices à la longévité (le rabibochage aussi je vous rassure), une raison de plus de parler à votre conjoint d'éventuels problèmes de couple. C'est marrant comme constatation et quand même étonnant car d'après ce que j'en ai lu la différence est assez conséquente ! En effet le taux de mortalité dans un couple qui réprime la colère et les disputes est deux fois plus important que dans celui qui extériorise la colère.

Alors si vous tenez à votre cœur et à gérer convenablement votre tension artérielle, mettez-vous gentiment sur la gueule mais surtout ! SURTOUT ! Réconciliez-vous de façon très convaincante après ;-)










Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net