Il était une fois, dans un petit village, un sage que tout le monde appelait «Le Guide». On le consultait pour diverses raisons. Les gens venaient parfois de très loin pour trouver des solutions à leurs problèmes. 

Un jour, un père de famille désorienté vint le consulter. Le pauvre homme expliqua au Guide que sa maison était trop petite, que ses journées étaient trop courtes, et que son travail était trop stressant, car dépendant d'évènements incontrôlables, comme la pluie...

Le vieux sage lui promit qu'il allait le secourir. « En attendant, lui dit-il, j'ai une faveur à vous demander : je dois m'absenter 15 jours et j'ai complètement oublié de confier Belle, ma chèvre, à une personne de confiance. Vous tombez bien ! Si vous pouviez vous en occuper pendant 2 semaines, je vous en serai extrêmement reconnaissant...

L'homme accepta immédiatement. Il était honoré par la confiance du Guide. Il emmena donc la chèvre chez lui.

Les 2 semaines qui suivirent furent les plus pénibles de sa vie. Belle se plaçait toujours en travers de son chemin. Le matin, elle se réveillait avant tout le monde en courant de chambre en chambre. D'un caractère clairement hyperactif, elle bousculait les enfants, renversait les meubles, léchait les plats... Le soir, à l'heure où les enfants tentaient de s'endormir, elle poussait des bêlements angoissants, car elle s'inquiétait pour on maître. Et lorsqu'on la plaçait dans le jardin, elle piétinait les plants durement semés, et arrachait la moindre pousse verte. A plusieurs reprises, le pauvre père de famille pensa à l'abandonner, mais il s'était engagé...

Le vieux Sage revint chercher sa chèvre pour le reprendre, au bout de deux semaines, comme promis.

« Passez me voir dans 7 jours, lui dit-il, je vais vous aider à résoudre vos problèmes de logement, de travail et de temps...»

 La semaine suivante, l'homme entra chez le Guide, le sourire aux lèvres : 

« Maître, s'exclama-t-il, vous êtes un génie ! Il est subtil le coup de la chèvre... Depuis que vous l'avez récupérée, je vis dans le bonheur : je peux me promener dans ma maison sans trébucher, et toutes les pièces me paraissent 2 fois plus grandes qu'avant. Le soir, ma famille s'endort dans la sérénité, et nous avons replanté avec un grand optimisme ce que Belle a saccagé, car il est évident que depuis son départ, rien de grave ne peut arriver à notre potager. A présent que vous avez repris votre chèvre, ma vie est belle ! »

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Cette petite anecdote montre que nous prenons parfois des décisions incohérentes au niveau de nos projets de vie. Certes, le protagoniste de cette histoire ne pouvait pas imaginer que cette chèvre allait lui en faire voir de toutes les couleurs, mais il était évident qu'un animal de plus dans sa maison, n'allait pas arranger ses affaires... Pourtant, il a accepté de s'en occuper.

Une fois libéré, cet homme a compris que toute sa vie, il s'est laissé envahir par des «chèvres»... Ce ne sont pas des "animaux" ! Symboliquement, les «chèvres» sont les conséquences de nos décisions incohérentes. Il peut s'agir d'un meuble qui ne convient pas à notre intérieur, mais qui nous a été offert : nous trébucheront dessus à chaque passage. Il peut s'agir d'outils de travail de qualité médiocre, mais qui étaient bon-marché : ils rendront notre travail pénible. Il peut s'agir également d'un client difficile, qui nous empêche d'évoluer, etc. Depuis que Belle a été récupérée, l'homme de "cette histoire" a pris conscience qu'il pouvait régulièrement se libérer d'une ou deux chèvres, et faire de la place pour lui et pour les siens.

Et vous, quelles sont vos chèvres ? Il est peut-être temps de vous en délester ?

A bientôt,

Anaëlle CYRIL - http://www.time-coach.fr/











Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net