" On a besoin de mots vrais "
La Vie, 4 août 2005


Francine Carrillo est pasteur à Genève (Suisse) depuis 1979, et espère plus que tout faire entendre la Parole au-delà des murs des temples.

« On a besoin de mots vrais. A force de poncifs, les églises se vident »
« Je ne veux pas me faire dévorer par l’action et devenir une fonctionnaire de Dieu. Pour faire de la bonne théologie, pour communiquer avec les autres, il faut que le feu brûle à l’intérieur. Or, la braise a besoin d’espace. »

« Je réinterroge sans cesse les textes. Je retourne à l’hébreu, au grec. Je prends les moyens de me laisser surprendre par les Écritures. Il suffit parfois de faire conserver les mots autrement pour découvrir un sens nouveau. On a tellement besoin de mots vrais ! A force de poncifs, les églises se vident. Entre l’immense attente de spiritualité contemporaine et les églises qui se vident, il y a quelque chose qui ne colle pas. Il faut d’urgence réconcilier christianisme et spiritualité. »

« Il s’agit de laisser les textes résonner et d’accueillir Dieu. On a trop tendance à dire Dieu ; à charger ce mot de contenu, à dire sa volonté. Dans le silence, on apprend à laisser Dieu être Dieu. »

« Le psy aide le patient à se mettre au clair avec lui-même et avec les autres. Mon travail est celui d’une théologienne. La démarche consiste à aider l’autre à mettre sa vie en lien avec la parole de l’Évangiles, qui l’interroge. »

« La guérison est une grâce. Elle dépend de Dieu. J’offre un espace où poser son fardeau. Cela fait du bien. Pour le reste, il faut l’accepter d’être dans l’impuissance à sauver les autres. J’essaie seulement d’apporter la certitude qu’il reste toujours une chance. Comme chrétien, on doit témoigner du regard d’amour inconditionnel de Dieu sur chaque créature. A quoi bon les discours si l’on reste indifférent au visage de l’autre. C’est aussi ce que je voudrais transmettre à travers la poésie. »

« Je rêve d’inventer l’Église dans les lieux de vie, proches de la popote du quotidien. 

L’Église n’a pas besoin de temple, elle doit se faire dans la vie, là où vivent les hommes et les femmes d’aujourd’hui. »

30 septembre 2004/ n°3083 La vie

 

Visiter le site:
www.lavie.presse.fr

 

A lire : Vers l'inépuisable. 52 traversées pour 52 semaines, Labor et Fides

Présentation de l'éditeur

Dire quelque chose de cette advenue divine au cœur de l'humain, mais hors de la précipitation d'un langage convenu qui brandirait la foi comme une évidence. Se tenir plutôt dans la longue patience du veilleur. Raconter l'énigme de la Présence, dans l'humilité d'une parole qui consent d'abord à rejoindre le silence pour écouter ce dont elle est la trace. Vivre est une traversée vers l'inépuisable, une sortie - hors de la petitesse où confine la souffrance - vers l'incandescence d'un amour venu trembler un jour, dans le visage du Galiléen.
Ces pages se voudraient de simples compagnes de traversée. De semaine en semaine. Pas loin d'un viatique au sens premier de " provisions pour le voyage ".










Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net