D'où vient la communauté de Taizé ?

Odon Vallet, 58 ans, est historien des religions. Il est l'auteur de Dieu a changé d'adresse (Albin Michel), les Religions dans le monde (Flammarion), Une autre histoire des religions (Gallimard)

Elle a été fondée en 1940 par de jeunes Suisses calvinistes (protestants) autour du frère Roger Schutz. Leur objectif était de réintroduire la vie monastique dans le protestantisme en suivant la règle de saint Benoît, celle des Bénédictins. Ils se sont installés à Taizé, en zone libre, près de la ligne de démarcation, à côté de Cluny où se trouve une grande abbaye bénédictine. Ils ont adopté les règles de vie contemplative qui donne la primauté à l'office, célébré plusieurs fois par jour. A partir de 1968, Taizé s'est tournée vers les jeunes en organisant des séjours tout au long de l'année au sein de la communauté et des rencontres annuelles à Noël dans des grandes villes d'Europe, qui sont en quelque sorte les JMJ de Taizé. Cela a été un formidable laboratoire du christianisme sans frontières, qui a vécu de l'auto-stop et des chants liturgiques. Ceux-ci sont très simples afin d'être traduits facilement, pleins d'«alléluia» et de «gloria», compris aussi bien par les Finlandais que par les Portugais. Beaucoup ont été repris dans les paroisses.

Comment se situe la communauté sur l'échiquier
politico-religieux ?


Taizé n'est ni à droite, ni à gauche, ni progressiste, ni intégriste, ni altermondialiste. Taizé est idéaliste. Taizé, c'est l'amour, l'été, et l'autoroute des vacances. Son but était de promouvoir l'oecuménisme chrétien entre protestants, catholiques et orthodoxes... A ses débuts, elle a beaucoup attiré les jeunes d'Europe du Nord, protestants, ensuite ceux du Sud, catholiques, et dernièrement les jeunes des ex-pays du bloc soviétique, orthodoxes et catholiques. Au départ, Taizé était protestante, elle est devenue chrétienne catholique, son succès demeure important même si l'idéal oecuménique a échoué, puisque la séparation des Eglises demeure. Son gros problème, qui est aussi celui des JMJ, est de savoir s'il faut maintenir ces rencontres de jeunes, si on recherche l'approfondissement ou alors l'élargissement. Les moines de Taizé se sont montrés inquiets de voir les jeunes faire l'amour dans les champs de luzerne, puisqu'à l'instar des moines catholiques ils font voeu de chasteté, pauvreté et obéissance, ce qui n'est pas facile à tenir au contact de jeunes vivant dans une grande liberté. Ils ont voulu donner un tour plus religieux à un rassemblement qui, à la fin des années 70, prenait des allures de Woodstock chrétien.


Ni catholique, ni protestant, ni progressiste, ni réactionnaire, comment Taizé peut perdurer ?

Taizé n'est reconnue officiellement ni par le protestantisme ni par le catholicisme. Pour cette raison il est difficile de savoir ce qu'il va advenir de cette ambiguïté, d'autant que la communauté a beaucoup vécu au rythme de frère Roger, personnalité rayonnante, grand orateur et grand maître de la langue française. Peu de personnes savaient comme lui dire autant en si peu de mots. Taizé a aussi vieilli avec frère Roger et n'a su éviter de tomber dans le culte de la personnalité de son fondateur. Taizé a fini par se confondre avec lui, ce qui a provoqué des crises et le départ de plusieurs moines.


© Presses de la Communauté de Taizé

Visiter le site:
www.liberation.fr

 

Visiter le site :
www.taize.fr

 



 

Date : 11-01-2007
Titre de l'article : Frère Roger : comprendre l'évangile
Nom ou Pseudo : Jacques Cécius
Pays : Belgique
email : j.cecius@versateladsl.be
Réaction : Taizé est une tromperie destinée à ramener les protestant dans le
giron de Rome. Les protestants ont été bernés. Lorsqu'un des fondateurs, le
frère Thurian, s'est converti en secret au catholicisme, il a continué à
représenter le protestantisme dans des organisations chrétiennes! Il a fallu
que la presse annonce sa conversion pour qu'il reconnaisse les faits. Se
convertir à Rome était son droit le plus strict, tromper ses frères
protestants fut une forfaiture. Quant au frère Roger, nul ne saurait dire
s'il est resté protestant ou si, comme je le pense, il s'est converti lui
aussi. Le successeur qu'il avait désigné est lui également catholique. Dans
l'article de Libération il est fait allusion aux JMJ. C'st vrai, beacoup de
jeunes participent à ce genre de show, acclament le pape, mais font peu de
cas des prescriptions de l'Eglise romaine en matière de sexualité,
notamment.









Paraboles.net - 497, av Victor HUGO - 26000 VALENCE
Tél :
04 75 81 82 24 - Fax : 04 75 81 82 25 - Email : contact@paraboles.net